Le poids des mots…

Ceux et celles qui lisent Paris Match en cachette auront reconnu une partie de son ancienne devise : « le poids des mots, le choc des photos ». Les mots sont très lourds : lourds de sens, mais aussi lourds au sens propre. Trois estimateurs d’entreprises de déménagement longue distance sont venus évaluer le poids de notre ménage. Inutile de vous dire que les six bibliothèques et leur contenu représentent une part non négligeable de ce poids. Verdict? De 6500 lb à 8000 lb. Évidemment, nous payons le poids réel du chargement, ce sont des devis temporaires. J’ai fait mon effort, j’ai enlevé une pleine boîte de livres, chose que refuse de faire la moitié rousse du ménage. Après le roman « Un mariage poids moyen » de John Irving, je devrai peut-être renommer ce blogue « un mariage poids lourd »… Un dernier commentaire : ces entreprises de déménagement, sous prétexte qu’elles font affaires avec des partenaire américains, ne proposent des formulaires qu’en anglais, ce qui est déplorable et, je vous avoue, ils ne sont pas toujours faciles à comprendre.

Ce contenu a été publié dans Général par Jackie. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Jackie

Jackie Waterman est tombée dans la soupe à l'alphabet à l'age de 6 ans. D'abord journaliste, puis désormais traductrice de l'anglais vers le français, elle quitte le Québec pour s'installer à San Francisco en 2013. Ce pseudonyme est un discret hommage à l'antihéros Jack Waterman du roman Volkswagen Blues du romancier québécois Jacques Poulin.

Une réflexion au sujet de « Le poids des mots… »

Laisser un commentaire