Ils sont là!

Tout va bien pour papa et maman viking. Dimanche, nous avons été faire une balade en voiture dans les collines d’Oakland et de Berkeley, pour admirer le panorama de la baie.

IMG_20140427_141539_172

 

C’est que là-haut il y a du vent, voilà pourquoi nous avions des manteaux. Aujourd’hui, le soleil brille et il devrait faire chaud, plus de 25, pendant les deux prochains jours.

Ils arrivent!

Oui, « ils » arrivent ce soir! Papa et maman viking viennent nous visiter pour environ dix jours. Ensuite, ils partiront avec notre ancienne voiture et prendront le temps de visiter les États-Unis en remontant vers Montréal.

En effet, depuis notre retour des vacances de Noël, la voiture canadienne du viking n’a plus le droit de rouler ici, sauf pour quitter l’État. Nous avions un an pour importer notre voiture, importation refusée par l’État parce que nous ne pouvions prouver hors de tout doute que le véhicule répondait à toutes les normes californiennes. Hyundai Canada s’était borné à dire dans une lettre que la voiture répondait à toutes les normes canadiennes.

Heureusement, les parents du viking ont pensé eux-mêmes à cette solution, nous étions trop timides pour la suggérer nous-mêmes!

Immobilier

Pour ceux et celles qui souhaiteraient acquérir une résidence secondaire pour venir nous voir de temps à autre, voici une propriété intéressante. Je lisais dans le journal ce matin que l’acteur Robin Williams vend sa « petite maison de campagne » à Napa : superficie du terrain: 640 acres, dont 18 acres consacrés à l’agriculture (viticulture); piscine, écurie, court de tennis, sentiers équestres et pédestres, étang de pêche, maison d’invités. La maison principale comprend cinq chambres, 12 salles de bain (terminé les files d’attente durant vos folles soirées entre amis), une bibliothèque, une salle de billard, un cinéma maison, espace d’entreposage pour oeuvres d’art et bouteilles de vin, un gym,un bureau, et deux pièces sécurisées. Le tout pour 29,9 millions USD.

La mer et le diable

Ce dimanche, le viking et moi sommes allés au sud de San Francisco pour marcher dans un nouveau sentier pédestre situé le long de l’océan Pacifique. Il y a quelques mois, un tunnel a été inauguré pour remplacer cette ancienne portion de l’autoroute 1 qui est maintenant accessible seulement aux piétons et aux cyclistes. Le tunnel Tom Lantos est le premier à être construit sur une autoroute californienne depuis 1964.

À cet endroit, appelé Devil’s Slide, des glissements de terrain causés par les pluies du printemps ont forcé la fermeture de l’autoroute à de nombreuses reprises, parfois durant des mois. Et il n’y a pas d’autre route. Le tunnel règle ce problème qui remonte à 1938, alors que ce prolongement d’autoroute date de 1937. Vous pouvez voir une carte ici.

L’avantage de marcher dans cette ancienne autoroute? Admirer le paysage est beaucoup plus sécuritaire à pied qu’en voiture!

IMG_0920 IMG_0919 IMG_0926

 

La nature en ville

Le viking et moi, nous avons fait comme des millions de personnes dans le monde : nous avons été acheter des meubles extérieurs chez Ikea. Ici, la belle saison est bien amorcée.

IMG_0918

J’essaie de faire pousser des salades depuis mars sur mon balcon, mais ce n’est pas facile. Les séquoias géants bloquent la lumière et des écureuils grassouillets et effrontés viennent s’asseoir dans mes jardinières pour casser la croûte en me regardant d’un oeil placide. Mardi, un énorme geai bleu s’est aussi installé dans une de mes jardinières pour réclamer quelqu’un ou quelque chose à grands cris. Comme j’ai dit au viking, nous sommes chez eux!

Mais je ne me plains pas. Le soir, le viking et moi on devise sur le balcon en s’étonnant du calme de la rue et du jardin. Nous sommes bien loin de la gare de train…

Circulez, y’a rien à voir

C’est le conseil que je vous offre si jamais l’envie vous prend d’aller visiter Sacramento, la capitale de la Californie. Le viking et moi sommes allés y faire un saut de puce il y a quelques semaines : partis le samedi en fin de journée, nous sommes rentrés le dimanche soir.

En fait, Sacramento n’était pas notre premier choix. Mais, soit la fièvre du printemps avait atteint tout le monde, soit il y avait un congrès ou un festival quelconque dans la vallée de Napa, qui était notre premier choix, le résultat était le même: les hôtels de la région de Napa étaient pleins. Comme Sacramento est à environ 90 minutes d’ici, et que c’est une capitale, on s’est dit qu’on trouverait bien quelque chose à faire ou à voir sur place.

IMG_0901Le Capitole.

Le centre-ville avait l’air dévitalisé, et dans le principal centre commercial, il y avait de nombreux locaux vides, ou des magasins qui annonçaient une vente de fermeture. Ce qu’il y a de chouette, c’est le tramway :

IMG_0908Heureusement, qui dit capitale dit « politiciens et lobbyistes aux allocations de dépense biens garnies », alors, nous avons très bien mangé le samedi soir dans un restaurant appelé Ella.

Le lendemain, nous avons visité le California Museum, visite qui nous a déçus. Il y avait une section intéressante sur l’histoire des femmes en Californie, mais le Temple de la renommée ou l’exposition sur la présence amérindienne étaient moins bien développés. Pour tout dire, le musée ne nous a pas appris grand-chose. La partie la plus intéressante concernait les camps de travail où des Japonais et des Américains d’origine japonaise ont été emprisonnés de 1942 à 1945 durant la Seconde Guerre mondiale. Le musée de la Californie d’Oakland est bien plus intéressant. Et contrairement à celui de Sacramento, on peut voir de baux tableaux à Oakland.

Ensuite, visite éclair du vieux Sacramento, une trappe à touriste exemplaire. C’est joli, mais tout ce qu’il y a à faire, c’est de dépenser de l’argent dans un nombre impressionnant de confiseries, chocolateries et de restaurants. Dans un périmètre de trois rues, il y avait sept confiseries! Ajoutez à cela les boutiques de souvenirs, de vêtements et de gadgets… Je sais qu’il y a la même chose partout, mais puisque la clientèle visée était celle de l’Américain-très-moyen-et-sa-famille, nous avons préféré nous éclipser.

IMG_0907

IMG_0906

 

Le plus belle découverte s’est faite au retour, alors que nous nous sommes arrêtés dans un vignoble près de Livermore, au sud-est de Nappa. Le vignoble Wente appartient à la même famille depuis cinq générations, laquelle exploite aussi un terrain de golf et un restaurant. Nous nous sommes promis d’y retourner, puisque ce restaurant sert une cuisine délicieuse, faite avec des produits locaux, et qui coûte le même prix que des plats bien ordinaires servis dans la grande ville.

Voilà le résumé de notre escapade à Sacramento. Je comprends mieux pourquoi même le gouverneur de l’État, Jerry Brown, habite et travaille à Oakland…

 

 

Corruption sans frontières

Êtes-vous surpris? Ici aussi, il y a de la corruption, la juge Charbonneau ne serait pas dépaysée. Un sénateur de San Francisco, Leland Yee, a été arrêté par le FBI le 26 mars. Vingt-neuf personnes ont été arrêtées, mais évidemment, un sénateur démocrate et le chef local de la mafia chinoise sont des prises plus grosses. Oui, l’équivalent chinois de Mom Boucher (qui a le joli surnom de « Shrimp Boy »), qui prétendait avoir tourné le dos au crime depuis sa sortie de prison en 2003, aurait comploté avec le sénateur pour importer des armes des Philippines et faire en sorte que l’association qu’il préside reçoive une mention au sénat.

Le sénateur, lui, est accusé d’importation illégale d’armes et de conspiration pour obtenir des pots-de-vin. La personne avec qui il a comploté est un ancien conseiller scolaire devenu un personnage influent de la ville, Keith Jackson, accusé de trafic de drogue et d’avoir orchestré une tentative de meurtre. Le fils de ce dernier est aussi accusé de complot en vue de commettre un meurtre, de trafic de drogue et de trafic d’armes à feu non enregistrées.

Les avocats réputés et bénévoles (?) de Shrimp Boy crient au coup monté et au racisme. Le sénateur, lui, a abandonné la course pour devenir secrétaire d’État de la Californie. Le Chronicle a compilé un tableau jumelant les contributions politiques reçues par Yee et ses votes sur des projets de loi. Rien de techniquement illégal, mais rien de très subtil non plus. Par exemple, un projet de loi  en 2006 pour interdire les BPA dans les produits destinés aux enfants : Yee a voté contre en comité d’étude; le projet est mort à l’étape du comité. Yee avait reçu des dons de plus de 22 000 $ de sociétés de produits chimiques cette année-là.

Tout cela a eu l’effet d’une bombe. L’enquête du FBI a duré cinq ans et des agents doubles ont tellement gagné la confiance de Shrimp Boy, qu’un d’entre eux est devenu son homme de confiance. Un beau scénario de film, non?

 

Une conséquence inattendue

La Californie vit un troisième hiver sec et cette sécheresse a d’importantes répercussions. Les producteurs d’amandes de la Vallée centrale sont sous les projecteurs, puisque cette culture exige beaucoup d’eau et que les amandiers ne produisent d’amandes avant au moins cinq ans. De plus, le gros de la production est dans une région plus aride de la Vallée centrale et cette année les fermiers ne recevront pas d’eau exportée d’autres régions.

Puisque l’État produit la moitié des fruits et légumes des États-Unis, les prix des denrées va probablement augmenter. Certains cultivateurs n’ont pas planté ou semé de tomates, de luzerne et bien d’autres produits qui nécessitent beaucoup d’eau.

Les vaches « nourries à l’herbe » n’ont plus d’herbe à se mettre sous la dent. Les vaches laitières produisent moins de lait ou leur lait est moins gras puisqu’elles doivent manger plus de foin sec.

Certaines rivières à saumon sont très basses, et on craint pour la survie du saumon coho. Bref, rien de bien jojo.

Par contre, il y a au moins une conséquence inattendue de cette sécheresse : une mini ruée vers l’or!

Dans les collines de la Sierra, des rivières asséchées ou dont le cours d’eau a beaucoup diminué sont prospectées par des chercheurs d’or amateurs. La ville d’Auburn, au nord-est de Sacramento, compte un magasin d’équipement de prospection, le Pioneer Mining Supplies. Selon le propriétaire, les ventes ont augmenté de plus de 20 % à cause de la sécheresse. L’or se vend 1300 $ l’once, de quoi appâter bien des curieux ou des désespérés.

Comme vous pouvez le voir ici, il n’y a pas de quoi démissionner de son emploi et vivre une vie de pacha, du moins, pas encore!

Il y a bien des têtes blanches ici…

Hier, je suis allée au Palace of Fine Arts de San Francisco pour assister à un concert, le premier auquel je me rends depuis novembre 2012. Je n’aurais manqué ce spectacle de Neil Finn pour rien au monde, je suis une fan irréductible de cet artiste depuis les années 1980. Il a d’abord fait partie de Split Enz dans les années 1970; puis de Crowded House; puis il a une carrière solo; des disques faits avec son frère Tim (Finn Brothers); et un groupe de garage avec sa femme Sharon (Pajama Club) qui l’occupent durant ses loisirs. (Son fils Liam Finn est aussi un artiste très doué.)

« Il y a bien des têtes blanches ici » est la première chose qui me soit venue à l’esprit à l’entracte. Pas de doute, même si je vieillis en même temps que tout le monde, comme tout le monde, je ne m’en rends pas compte. Il faut que mon cerveau comprenne que je serai bientôt quadragénaire! Ou, comme il est plus poétique de dire, j’aurai bientôt « 20 ans plus 20 ans d’expérience ».