Face A, face B

Je l’ai écrit dans le billet précédent, nous sommes en hôtel en attendant que la vente de notre appartement se règle, plus que quelques jours pour la vente! Nous avons accepté la semaine dernière une offre avec un délai de 10 jours de traitement, c’est extrêmement rapide!

L’hôtel a une face « A » et une face « B », comme nous connaissions l’endroit, nous le savions, mais peut-être que certains touristes sont surpris.

Face B:

IMG_20170329_160522

Une marina, des bateaux; des oiseaux aquatiques aussi variés que des cormorans, des goélands, des foulques, des canards, des pluviers, des hérons, des bihoreaux voguent sur l’estuaire.

Face A:IMG_20170316_140150

Une belle autoroute!

De notre chambre, nous avons une vue exclusive du futur site de Brooklyn Basin, un nouveau quartier dont la construction doit commencer bientôt. Il y a au moins une rue de tracée et de superbes lampadaires, c’est tout pour l’instant:IMG_20170329_160930

Le site devrait avoir l’air de ça dans quelques années:

vision-interactive-map

Selon le site Web du projet, la moitié de la superficie sera transformée en espaces publics, notamment des parcs. Une navette permettra aux résidents d’aller à la station de métro le plus près. C’est une site qui a du potentiel, surtout si les hautes tours font suffisamment écran pour noyer le bruit blanc de l’autoroute.

Un beau projet qu’on verra peut-être un jour en touristes!

Partir

Depuis deux semaines que nos affaires sont en route vers Montréal, le Viking et moi avons un nouvel environnement. Nous sommes dans un hôtel d’Oakland en attendant que la vente de notre appartement se règle (la date limite pour recevoir les offres est mercredi prochain!), ce qui exige généralement un mois pour toutes les formalités une fois que nous acceptons une offre.

Il va falloir se muscler les poignets, parce que contrairement au Québec, où l’achat d’une propriété et l’acceptation d’un prêt hypothécaire n’exigent que la signature de quelques formulaires, ici, c’est tout le contraire. Je me souviens que lorsque nous avions acheté l’appartement, la pile de formulaires était presque aussi épaisse qu’un bon vieux bottin des Pages Jaunes de 1999. Le pire dans tout cela, c’était l’inégalité du travail: le viking avait davantage de signatures que moi à apposer sur les documents, car si nous sommes tous deux propriétaires, il est le seul emprunteur pour l’hypothèque. Comme il n’y a pas de notaires ici, tout le travail est fait par des entreprises privées. Aux États-Unis, qui dit entreprises privées dit « peur de se faire poursuivre », alors c’est la multiplication des signatures pour signifier qu’on a compris ceci, accepté cela, etc.

Je vous entend penser, « Ils sont à l’hôtel, ça doit coûter cher! » Oui, c’est cher, mais c’est cher avec des services! Nous avons d’abord regardé pour louer un studio à 2800$ dans notre quartier, pour se rendre compte que c’était pas un studio mais une chambre chez quelqu’un! Les autres véritables studios sont loués de 3000 $ à 4000 $ et il avait souvent quelque chose qui manquait, même à ce prix: soit il n’y avait pas de bureau pour que je puisse travailler, soit il n’y avait pas de table de cuisine, parfois il n’y avait ni bureau, ni table. C’est peut-être suffisant pour des touristes pour quelques jours, mais pas pour deux mois. Ici, il y a l’internet, le ménage une fois par semaine, un stationnement, un gym, le petit-déjeuner est compris tous les jours et il y a des repas et des apéros le soir du lundi au jeudi, ainsi qu’une navette gratuite pour aller au centre-ville ou au métro. Et après 31 jours nous sommes considérés « résidents » et la taxe hôtelière ne s’applique pas. Nous savons que cet investissement sera largement récupéré au moment de la vente, puisque sans valorisation immobilière, nous n’aurions pu exiger un prix plancher comme celui là.

Pour les curieux, la visite virtuelle de notre appartement est ici. Ce sont des meubles loués pour l’occasion.